Intégration et évaluation de capteurs

10 novembre 2020 | Expérimentations

L’évaluation de la qualité de l’air est un enjeu majeur que ce soit pour une évaluation de routine ou lors d’un incident. L’apport du drone pour répondre à cet enjeu permet de relever de nombreux défis dont l’accessibilité, la rapidité de mesure ou encore la diminution des coûts d’infrastructure.
C’est la raison pour laquelle le CIDN a souhaité s’emparer du sujet afin d’expérimenter, développer de nouveaux services et solutions.

Le 7 octobre 2020,

ATMO Normandie, ABOT et l’Ineris, sous l’impulsion de NAE, ont réalisé un premier test de faisabilité en vue de caractériser des particules de combustion, notamment des suies dans un panache de fumée. L’idée retenue est la mise en place d’un canister (bonbonne qui permet d’effectuer un prélèvement d’air pour ensuite analyser l’échantillon) pour effectuer le prélèvement rapidement et en toute sécurité.

ABOT apporte son expertise technique drone (contraintes météo, poids, environnement, etc..) et établit le montage des systèmes de prélèvement sous le drone. ABOT permet aussi d’effectuer l’essai puisque son équipe est pilote professionnel de drones. ATMO Normandie et Ineris apportent leur expertise sur la mesure de la qualité de l’air, mettent à disposition le matériel nécessaire au prélèvement. L’Ineris a réalisé des analyses innovantes des phases gazeuses et particulaires dans ses laboratoires afin d’évaluer les substances en présence à différents endroits du panache. Les tests de l’expérimentation se sont fait sur le site du SDIS 76 à Tourville-la-Rivière qui a généré un panache contrôlé de fumée pour permettre de réaliser l’essai. NAE est initiateur, soutient et coordonne le projet.

Le 22 janvier 2021,

une expérimentation sur l’évaluation de la qualité de l’air a été réalisée sur le site de LauguiConcept, sur la zone industrielle et portuaire du Havre. L’objectif de ces recherches, dans le cadre du Centre d’Innovation Drones Normandie, en collaboration avec les laboratoires LITIS et GREAH (Université Le Havre Normandie), NAE et  l’Ineris est de réaliser un suivi en temps réel des teneurs en particules dans un panache d’incendie à l’aide de drones en essaim.

Lors de cette seconde expérimentation, un drone (DJI Matrice 100) muni d’un capteur d’évaluation de la qualité de l’air, fourni par l’Ineris, à traverser, à plusieurs reprises, un premier panache d’incendie (combustible bois) puis un second panache d’incendie (combustible hydrocarbure). L’acquisition des données par drone (vol automatique, télétransmission) est réalisée par les laboratoires LITIS et GREAH (Université Le Havre Normandie). La validation métrologique du capteur (choix, étalonnage et intercomparaison) et l’exploitation des données sont confiées à l’Ineris.